Aunkai Masterclass Bruxelles J1

Bruxelles, la place de la bourse

Après ses deux premiers jours de stage à Valence, Akuzawa sensei vient présenter pour la première fois l’Aunkai à Bruxelles.

A l’inverse de l’initiation que j’ai eu le plaisir d’organiser sur Paris, ou les participants venaient pour beaucoup des arts internes chinois, à Bruxelles, se sont les Aikidoka qui sont venus en force: plus de 25 pratiquants sur le tatami, pour une première fois, c’est une jolie réussite.

J’ai retrouvé sensei avec beaucoup de plaisir, il est visiblement enchanté du début de sa « tournée européenne » et de la fréquentation (30 candidats au titre d’instructeur sont prévus pour la masterclass parisienne !!).

Venons en au vif du sujet, son premier cours d’Aunkai à Bruxelles.

L’échauffement, mené par Manabu à mis l’accent sur l’étirement des aducteurs et des ischios, rien d’étonnant, mais une pratique que j’avais un peu laissé de côté, il va falloir que je pense à la réintégrer 😉

Je m’attendais à un déroulé « classique »: maho, shiko, TCJ, push out.  De manière un peu inattendue nous avons attaqué directement par shiko. J’ai pu corriger certaines de mes « croyances » notamment le fait que quelle que soit la phase du mouvement, la jambe d’appui doit rester légèrement fléchie. Il en résulte une légère sensation de compression au niveau du Kua qui me semble intéressante à travailler.

Sensei et Leo démontrant Aiki-age

De manière tout aussi surprenante, nous avons enchainé avec aiki-age, un exercice difficile mais qui mérite vraiment qu’on s’y attarde car il est sans concession sur l’utilisation du corps: soit il est fait « en force » et rien ne passe, soit il est fait tout en relâchement et permet de mobiliser les Kua (enfin d’essayer dans un premier temps !!).

Sensei et manabu, Aiki-age debout

La suite du cours m’a été plus familière: maho, TCJ et push out, sur ces exercices, une fois de plus, la mobilisation des Kua, la projection du centre de gravité vers l’avant (push out en marchant) et le relâchement sont déterminant.

D’une manière plus générale plusieurs constats s’imposent. Sensei est encore meilleur que l’an passé, c’est affolant. Ça l’est d’autant plus qu’il est plus démonstratif qu’à l’accoutumé. Sur une variante de aiki-age qui consiste à tirer le bras de son partenaire à l’horizontale alors que vous vous tenez sur son côté (à 90°), il n’a eu aucune difficulté à envoyer balader tout les plus gros gabarits présent. Je passe sur les démonstrations de frappes, tant en encaissement où il fait littéralement rebondir les coups qu’en capacité à générer une vitesse impressionnante.

En bref il a été très convaincant et à permis aux personnes présentes de faire le lien entre la pratique et ses effets sur le corps, une étape qui me semble déterminante dans la diffusion de l’Aunkai.

La suite, je vous la donne en mille, nos amis belges sont malins, vous êtes obligés de passer par la buvette pour entrer ou sortir du dojo……

…… et forcément nous avons fini avec une spécialité locale (dont la buvette est particulièrement bien fournie !!!)

Ce soir, suite et fin de son stage sur Bruxelles, au programme quelques mises en application.


  4 comments for “Aunkai Masterclass Bruxelles J1

  1. 26 mai 2010 at 11 h 14 min

    Petit veinard va!
    Profiter de la venu du senseï au maximum, je t’envie va!
    Mais échauffe bien tes kuas, car dès demain les renforts arrivent à paname!
    A demain,
    kiaz

  2. Stefff
    26 mai 2010 at 12 h 00 min

    Coooooooooooool, j’ai hâte d’être à demain !!!

  3. 26 mai 2010 at 13 h 58 min

    Merci pour ce compte-rendu … quand tu parles de spécialité locale, c’est les frites bien sur 😉

  4. Ben
    27 mai 2010 at 8 h 34 min

    Héhé vivement ce week end !
    Aussi il y a de fortes chances pour que je m’inscrive chez toi l’an prochain.

    Au plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *