Débuter en Aunkai (3-2): Le déséquilibre

Manu aka KFM Post in Aunkai,Tags:
18

Me voilà de retour avec mon cycle « débuter en Aunkai ». Après quelques considérations sur l’équilibre, voici à présent le coeur du sujet: le déséquilibre et plus particulièrement les tensions de déséquilibre contrôlé.
Si le relâchement et l’étirement de la colonne vertébrale sont des pratiques communes aux arts internes et à l’Aunkai, la pratique qui consiste à rechercher le déséquilibre pour identifier les tensions qui parcourent le corps est propre à l’Aunkai seulement.
Cette fameuse tension peut être suscité principalement par le décalage du centre de gravité par rapport au milieu du polygone de sustentation

Comparaison entre Maho et….. maho

Au premier abord ces deux positions se ressemblent énormément, pourtant elles sont très différentes.

A gauche, la version « Aunkai »: les jambes sont plus resserrées et surtout le centre de gravité est très éloigné du milieu du polygone de sustentation. La position n’est stable que grâce à l’action des bras.

A droite la version « traditionnelle »: Les jambes sont très écartées, le centre de gravité est à l’aplomb du milieu du polygone de sustentation. La position est très stable et n’a pas besoin d’être compensée par l’extension des bras.

En clair, dans la pratique de l’Aunkai (je pense à maho et TCJ), le principal écueil est souvent le manque de retour sur sa pratique. Pour y remédier un moyen simple consiste à se filmer et à vérifier les paramètres suivants:

- Alignement orteils/coudes/genoux

- Extension et orthogonalité de la colonne vertébrale, absence de crispation

- Recul de la ligne du tronc par rapport à la ligne des talons.

Photo récapitulative

Si vous remplissez ces trois paramètres, vous devriez au bout de quelques minutes tomber en arrière naturellement du fait de la fatigue (c’est comme cela que je m’entraine). Si ce n’est pas le cas c’est que vous êtes probablement assez peu en déséquilibre. Pensez bien que l’idée est de générer une force avant-arrière par le déséquilibre et pas de maintenir une position pendant des heures, j’ai eu l’occasion de me le faire confirmer par Manabu-san, l’exercice doit être très intense.

Pour ma part, le simple recul des poignets vers l’arrière me fait basculer.
Bon entrainement
Manu :)

« Prev: :Next »

18 Responses to “Débuter en Aunkai (3-2): Le déséquilibre”

Leave a Reply